Vos espaces verts

Arbres et arbustes

Les arbres ou les haies plantés en limite de propriété sont souvent source de conflit entre voisins. Nous vous proposons donc un rapide rappel législatif.

Distances de plantation : que dit la Loi (article 671, 672 et 673 du Code civil)?

• Arbres et arbustes d’une hauteur supérieure à 2m à l’âge adulte doivent être plantés à au moins 2m de la limite de propriété (clôture).

• Arbres et haies ne dépassant pas 2 m doivent être plantés à au moins 50cm du terrain voisin.

• Ces règles ne s’appliquent pas aux plantes palissées. S’il existe un mur de séparation mitoyen, chacun est libre d’y adosser un arbre en espalier, ou une grimpante, pourvu que ces derniers ne dépassent pas la crête du mur en question. Elles ne s’appliquent pas non plus si le mur est privatif. Seul le propriétaire peut planter en espalier...

Qui doit tailler une haie mitoyenne ?
Il n’est pas rare que deux maisons soient séparées par une haie plantée exactement à la limite des deux propriétés. Une telle haie est dite mitoyenne, et elle vous appartient seulement pour moitié ! Aussi, avant de la tailler, il vous faut disposer de l’accord du voisin et dans ce sens, mieux vaut un document écrit qu’un simple accord verbal...

Racines :
Le droit de recépage autorise votre voisin à couper lui-même les racines de vos arbres qui avancent sur son terrain. Ce droit est acquis même si les distances règlementaires sont respectées. Si vous êtes en pareille situation, prévenez votre voisin avant d’agir. La suppression d’une ou plusieurs racines peut provoquer le dépérissement du végétal concerné.

Branches :
Votre voisin n’a pas le droit de couper lui-même les branches de vos arbres qui dépasseraient sur sa propriété. Pour cela, il a besoin de votre accord. En revanche, il a le droit absolu d’exiger qu’elles soient coupées au niveau de la limite séparatrice... Et c’est alors à vous de vous mettre en règle. Retrouverez toutes ces précisions dans l’Arrêté municipal en date du 16 octobre 2007.

PrinterEmail_open_image
Ca s'est passé...

Le 15/11/2014 Taille en nuage ou Niwaki

Formation gratuite à la taille en nuage ou Niwaki
 

Le 7 mars 2015 à 9h00 au complexe sportif.

Peut-être avez-vous remarqué que les arbustes aux abords de la mairie et du monument aux morts ont retrouvé une seconde jeunesse? 


Les Espaces Verts de la commune ont utilisé la méthode dite du Niwaki. En japonais, Niwa signifie « jardin » et ki « arbre ».    

L’art de cette taille japonaise consiste à tailler, guider ou former les arbres, afin de restituer dans le jardin les différents paysages admirés dans la nature.  

L’observation d’un Niwaki est supposée favoriser la sérénité et la méditation. Les Niwakis sont plus que des arbres, ils représentent tout un art qui a été influencé par le culte du « zen » japonais.

Vu le succès rencontré et les diverses demandes et interrogations des amateurs de jardinage, la municipalité, via l’équipe des Espaces Verts, vous propose de participer à une matinée gratuite de formation à cette fameuse taille en nuage dite en « Niwaki ».
Inscrivez vous en mairie au 03 20 62 23 40.

En attendant à vos sécateurs !

PrinterEmail_open_image

Produits phytosanitaires / Trucs et astuces

Produits phytosanitaires

L'impact des produits phytosanitaires sur la santé humaine, ainsi que sur l'environnement est au cœur des préoccupations des citoyens.


Qu'est ce qu'un produit phytosanitaire?

Trucs & Astuces

 Maison à insectes

Le simple fait d'attirer les insectes utiles au développement et à la protection de votre jardin, favorise la biodiversité.

Principe: Récupérer de vieilles tuiles (même cassées), branchage, briques etc....l'objectif étant de superposer divers matériaux afin que les insectes y trouvent un habitat en adéquation avec le rythme de vie. Ainsi vous allez recréer un monde vivant dans un tout petit endroit de votre jardin bien utile pour la faune.

 Saule tressé

Astuce: pour avoir un « chti palmier » bien du Nord-pas-de-Calais ou une haie originale à concevoir soi-même avec des branches de saule que l'on plante dès le mois de Février dans des pots ou a l'emplacement souhaité au coeur de votre jardin. Très ludique à réaliser avec vos enfants. Le résultat s'avère incroyable pour un prix dérisoire voir nul, si vous avez à votre disposition un saule dans votre jardin. Tout est possible: cabane, haies, formes diverses et variées..... amusez- vous et laissez libre cours à votre imagination et inventivité !!

 Marc de Café

Principe: n’est pas un insecticide, contrairement aux idées reçues,  mais un répulsif naturel, il repoussera les fourmis et pucerons.
L’application: saupoudrez-le à la lime de vos balcons ou terrasses, au jardin, n’hésitez pas en mettre aux pieds des plantations ; car Il se dégradera ensuite naturellement et enrichira votre terre.

C’est un engrais naturel et non polluant grâce à sa forte contenance en azote et en potassium.

Comme tout engrais, il est à utiliser avec modération; dans le cas contraire, cela nuira au bon développement de vos plantations.

 Coquille d'oeufs

Principe: consiste à  protéger vos plantes des  limaces  et escargots.
L’application: placer autour de celles-ci des coquilles d’œuf cru, broyées, en passant dessus, ils s’y blesseront.

Mais aussi: faites-les sécher puis écrasez-les et épandez cette poudre au pied de vos plantes en la mélangeant à la terre, c'est un merveilleux engrais très écologique.

 Le paillage

Principe: le paillage consiste à recouvrir les sols avec des matériaux d’origine végétale ou minérale.

Pourquoi Pailler ?
Le paillage limite les arrosages, et crée un lieu propice à la biodiversité, améliore la croissance des végétaux, et surtout évite le désherbage chimique.

Quand pailler?
On peut pailler tout au long de l’année, la règle de base est de désherber le sol mécaniquement (donc sans produit phytosanitaire) et d’aérer le sol (c’est-à-dire à l’aide d’une griffe/ 4 dents, en pratiquant un geste croisé, en surface, afin d’éviter de bouleverser la biodiversité du sol. Surtout éviter de pailler lors de forte chaleur et sur sol gelé.

Quels produits pour pailler?
Déchets de jardin (résidu de tonte, feuilles …)
Déchets liés à la taille d’arbres ou d’arbustes (résidu de broyage, copeaux etc…) 
Matériel végétal acheté dans le commerce (paille de lin, paille de froment) 
Matériel minéral (galets, gravier, schiste ou sable)
Nb: Evitez le paillage avec les cosses de cacao, qui proviennent de loin et donc ont impact écologique néfaste.

Astuce: n’hésitez pas à pailler vos massifs de différents paillis afin d’homogénéiser les couleurs et les formes de votre jardin.

PrinterEmail_open_image
 
Retour